2004 Doumka Clarinet Ensemble & Y.Micenmacher

La coquille et le clergyman

Signature (Radio France) #11015 Cd

La coquille et le clergyman
ro3 remix

Hervé Bouchardy : clarinette / petite clarinette, Alexis Ciesla : clarinette / clarinette basse / double clarinette, Franck René : clarinette / clarinette basse, Youval Micenmacher : Zarb / tof / tambour d’aiselle / tambour asiatique / batterie préparée / bendir
Ciné-concert, le film : La Coquille et le Clergyman, réalisé par Germaine Dulac et écrit par Antonin Artaud

Ce n’est pas un film d’aventure, pas un film historique, pas plus un film policier, comique ou psychologique. C’est le terme de poétique qui vient, poétique comme la lumière noire du mouvement surréaliste, comme tout vrai langage qui est, selon Artaud, incompréhensible.

Nous sommes stupéfaits de constater que ce film a été réalisé loin de tout souci de plaire et qu’il se tient à part, très loin de la communauté des films ordinaires. On comprend ainsi que la seule musique gravée sur la pellicule est celle du silence. Parfois, on aurait envie de le laisser parler... Concernant notre relation au film, il s’est agit de répondre à l’aspect émotif, lyrique et même contemplatif par la manière de penser et de jouer la musique, désertant le caractère guerrier, incantatoire ou festif qui sied d’emblée à nos instruments. On pourra relier « La Coquille et le Clergyman » à l’écriture automatique, à son fantasme cher aux surréalistes. Car c’est surtout de fantasme dont il s’agit, à savoir l’inconscient projeté sur la pellicule, son pouvoir hypnotique, le mélange constant d’onirisme et de violence, la recherche d’un langage Nouveau en cette année 1927.

Six mois plus tard sera réalisé « Le Chien Andalou » par un certain Luis Buñuel, l’histoire n’a pas retenu La Coquille comme le premier film surréaliste du cinéma bien qu’il fut précisément à cette place. D’infimes et multiples ruptures lacèrent le terrain chaotique où passe l’énergie de ce film et font de « La Coquille et le Clergyman » une oeuvre sombre et muette mais qui ne cesse de nous parler. Telle est sa force et son sublime paradoxe. De fait, la confrontation ne sera pas l’occasion d’une partie de à-qui-sera-le-plus-poétique. Inutile de se chamailler avec l’image pour la rendre plus vivante. La musique traverse le film plus qu’elle ne l’accompagne.

Il est un continent, nous sommes à bord d’un aéronef, nous le découvrons avec le rêve chimérique de s’y poser et d’y rapporter un peu de sa mémoire vive abandonnée à son tourment.
Youval Micenmacher

Remixes

Doumka Clarinet Ensemble, Y.Micenmacher - La Coquille et le Clergyman (2004)
Signature (Radio France) #11015 Cd 2004
Bernard Parmégiani - Question de temps ? (2002)
Cézame-C.M.G. #10 Cd 2002
Ailleurs / Out there (1999)
Cézame-C.M.G. #6 4019 Cd 1999